FUN & SOFT

Si vous avez lu notre article sur l’histoire du surf – [et si ce n’est pas fait, c’est ici que ça se passe] – vous savez que les premiers surfeurs hawaïens avaient pour habitude de se lever sur d’immenses planches en bois. Ce que les annales nous ont caché en revanche, c’est le nombre incalculable de nez cassés et autres arcades sourcilières ouvertes recensé à chaque vague. Sans compter les quelques rixes qui pouvaient avoir lieu ensuite sur le sable…

N’oubliez pas que le surf présente des risques et que plus de 8 accidents sur 10 sont liés à des chocs dus à un retour de planche ou à une collision avec celle d’un autre surfeur. Alors même si on ne vous enlèvera pas le fait que c’est plutôt courageux de s’essayer à la mode hawaïenne pour débuter, nous vous conseillons plutôt de vous tourner vers des planches plus douces pour votre nez, celui des autres, et faire vos premiers take off en toute tranquilité.

Si vous débutez dans le surf, orientez-vous vers les softboards, ces planches larges et volumineuses composées essentiellement d’EPS (polystyrène), qui sont idéales pour apprendre à surfer car elles offrent une excellente flottabilité. Cette gamme de planches vous aide à peaufiner votre technique de rame, avant de réaliser vos premiers take-off sur de petites vagues. Aussi appelés funboards – elles sont très sûres et sont parfaitement adaptées aux adultes qui savent surfer mais qui veulent s’amuser dans de petites vagues, entre amis ou pour accompagner leur enfant en phase d’initiation. Elles présentent également une bonne alternative lorsque vous souhaitez vous concentrer sur l’apprentissage d’une nouvelle manœuvre dans les vagues.

« Ce qui est génial avec cette matière souple, c’est qu’elle enlève au surf son sérieux et place le facteur fun à son maximum ».

Jamie O’Brien

Il s’agit en fait d’une planche pouvant aller de 6 à 8 pieds, parfaite pour ceux qui souhaitent se déplacer tout en conservant puissance et stabilité. Parce qu’elle est plus large, elle permet au surfeur de trouver plus facilement son équilibre, et aux novices de s’amuser et de prendre du plaisir rapidement. Mais ce n’est pas une planche réservée qu’aux débutants, loin de là, et beaucoup de surfeurs aguerris troquent leur planche en résine pour une funboard, en particulier à l’arrivée de l’été. Haute saison dit nombre de surfeurs au peak croissant, et risques de collision plus grands.

eur conception a elle aussi évolué au fil du temps, et le produit softboard est aujourd’hui très tendance et beaucoup plus technique. Le très célèbre surfeur professionnel australien Mick Fanning a d’ailleurs lancé sa propre ligne de planches en mousse, prouvant que le succès des funboards se fait sentir parmi les surfeurs de tout âge et de tout niveau. Composées de polystyrène, matériau léger et absorbant les chocs, ces planches de surf limitent donc les risques de blessures causées aux autres surfeurs, notamment quand elles vous échappent des mains lors d’une manœuvre manquée.

Mick Fanning n’est pas le seul surfeur professionnel à en vanter les mérites : l’hawaïenne Bethany Hamilton a elle aussi signé sa propre collection de funboards, ajoutant qu’il s’agit du « genre de planches qu’[elle]apporte absolument aux journées familiales à la plage. Elles mettent le plaisir et l’accessibilité du surf au premier plan. Ce sont des planches ludiques et amusantes ! »

Après avoir posé la question du choix de leur planche à de nombreux autres surfeurs professionnels, il devient évident que les softboards assurent sécurité et plaisir, et que la progression se fait à vitesse grand V. Et comme l’ajoute Jamie O’Brien, particulièrement connu pour sa pratique du free surf, « ce qui est génial avec cette matière souple, c’est qu’elle enlève au surf son sérieux et place le facteur fun à son maximum ».

Alors, qu’attendez-vous ? La mousse vous attend !