« If everybody had an ocean Across the U.S.A Then everybody’d be surfin’ Like California » The Beach Boys

On a tous déjà chanté Surfin’ U.S.A à tue-tête au volant de notre combi VW, cheveux au vent, planches à l’arrière, direction THE petit spot secret qui ne marche qu’à l’aube entre 5h et 7h du matin les jours impairs des années bissextiles… Bon, peut-être que cela ne concerne pas tout le monde en effet. Ou peut-être même qu’il ne s’agit que d’un fantasme, un doux rêve qui traverse l’esprit tourmenté de ceux qui n’ont pas accès aux vagues comme ils le voudraient… #Méditerranée

Rassurez-vous, ce rêve est encore possible, et à portée de main. Ou plutôt à portée d’avion, selon où vous vous trouvez sur la carte. Que vous ayez envie de tropiques, de sable fin ou de corail, que vous soyez à la recherche d’un beau reefbreak ou d’une gauche qui n’en finit jamais de dérouler, le monde s’offre à vous. A vous d’organiser votre voyage.

Road Trip en Europe ?

Vous pouvez commencer par les eaux les plus fraiches d’Irlande et ses plages de Bundoran (Donegal County) ou d’Easkey (Sligo). Situées respectivement au sud-ouest et nord-ouest de la côte atlantique, ces spots sont idéaux pour les surfeurs qui débutent ou qui ont déjà un peu de pratique derrière eux. Les villages qui abordent les plages sont pittoresques et les environs magnifiques. Vous pouvez y aller toute l’année ou privilégier la saison d’automne, sans oublier bien sûr de vous régaler d’une bonne Guinness désaltérante à la fin de votre session. Cheers !

Descendez un peu plus au sud et arrêtez-vous au pied des Pyrénées, vous verrez comme on y est bien ! Qu’il s’agisse en France du Pays Basque ou des Landes, l’idéal est de venir en été pour profiter des belles températures et des plages de La Gravière à Hossegor, qui séduit tous les surfeurs par ses vagues puissantes, et de Lafiténia à St Jean de Luz, plus sauvage, entourée de ses hautes falaises abruptes.

Si votre curiosité vous pousse à traverser la frontière, vous découvrirez alors Mundaka (Vizcaya) en Espagne. Cette petite plage sauvage se trouve au cœur de la réserve de la biosphère Urdabai et sa vague est considérée comme l’une des meilleures droites d’Europe, pouvant atteindre près de 400m de long. Petit clin d’œil supplémentaire aux gourmands, le coin se prête aussi bien à la dégustation de tapas et autres spécialités locales.

Terminez votre route au Portugal, à Peniche, et admirez les pipelines de Praia Supertubos, similaires aux vagues hawaïennes. Octobre reste le meilleur mois de l’année pour y tremper les pieds, mais pensez aux nombreuses compétitions internationales de surf qui s’y déroulent à cette période. Pensez aussi à jeter un œil à la plage Guincho (Cascais), le point le plus occidental de la région de Lisbonne. Sans doute l’un des meilleurs endroits au Portugal pour les sports nautiques en tout genre.

Destination la Californie…

Pour chasser Mavericks ? Pas si vous êtes débutant et que vous tenez à vos pneus… En effet cette impressionnante vague n’est pas faite pour les non-initiés, et la rumeur dit que ces derniers sont souvent mal accueillis par les locaux. Non, allez plutôt du côté de Rincon, à Santa Barbara où vous attendent les conditions idéales pour surfer : des lignes de houle visibles depuis la route, qui s’enroulent autour d’une pointe pour casser en trois sections. Dépêchez-vous de vous mettre à l’eau, le nombre de surfeurs augmente à vue d’œil !

Suivez l’aigle et le serpent

Prenez votre courage à deux mains et tentez d’affronter le Beach Break redoutable de Puerto Escondido au Mexique (Oaxaca). Un monstre face auquel seule une poignée de locaux (ou locos ?) est toujours prête à se mesurer. Si c’est plutôt le son des verres à cocktails qui s’entrechoquent qui vous attire, vous pouvez tout aussi bien vous éloigner de cette plage et profiter des spots alentour pour goûter à ce petit bout de Pacifique à l’état brut. Puerto Escondido est une ville très animée, chaleureuse, avec de nombreuses cantinas où vous pourrez refaire le monde avec vos amis.

 

Façon aventurier du Pacifique

Poussé par le vent d’ouest, prenez le large et larguez vos amarres à Hawaï, berceau du surf – passage obligé pour tout amateur de glisse. Le nom Jaws parvient à vos oreilles, et fait frémir les plus téméraires d’entre vous… Ça en dit long sur la puissance de ses vagues ! Allez voir aussi Banzai Pipeline, la vague plus connue du monde et la star incontestable de la planète surf, ou encore Waimea à Honolulu. Cet archipel vous réserve bien des surprises et un spectacle continu !

Le Pacifique regorge d’îles toutes plus célèbres les unes que les autres mais ne peut pas parler surf sans parler de Teahupoo à Tahiti, ce spot qui a révolutionné la discipline au début des année 2000. Une vague incroyablement puissante qui est devenue le graal de tous les surfeurs. Les îles Fidji méritent tout aussi bien un détour avec sa notable Cloudbreak – plutôt réservée aux experts, de même que l’Indonésie, qui reste une destination privilégiée des surfeurs. Uluwatu est une vague mythique considérée par beaucoup comme la plus belle gauche du monde. C’est au pied d’une falaise que se niche ce joyau et l’accès au spot est particulièrement difficile. Quant à Mentawai, il s’agit du spot de rêve par excellence, celui où sont réalisées les plus belles photos et vidéos surf de la planète !

Au pays des kangourous…

Autre destination surf, le pays des koalas, des blonds décolorés et du vegemite : vous l’aurez compris, vous êtes arrivés en Australie. Rendez-vous à Bells Beach, cette vague de légende qui a vu naître plusieurs champions internationaux comme Nat Young ou plus récemment Mick Fanning. C’est sur cette plage qu’historiquement le surf australien a commencé. Pour le commun des mortels, c’est un endroit où l’on passe des heures sur le parking, les mains enfoncées dans les poches pour se protéger du froid austral. Pour les autres, c’est de l’addiction pure.

Petit affleurement rocheux situé à l’extrémité sud de Rainbow Bay, dans le Queensland, Snapper Rocks a aussi son mot à dire face aux des surfeurs intermédiaires qui souhaitent découvrir le coin.

Alors n’attendez plus et prenez vos billets !